Comment assurer une bonne organisation des congés payés en entreprise ?

Si les congés payés en entreprise se révèlent comme des souhaits pour l’employé, il n’en est pas toujours de même pour l’employeur. Celui-ci doit analyser plusieurs aspects, des possibilités aux impacts afin de garantir le bon fonctionnement de l’entreprise. Si la gestion de peu d’employés ne constitue souvent pas une tâche difficile, celle d’un nombre important de travailleurs quant à elle peut rapidement virer au cauchemar. C’est pour cela qu’il faut s’imprégner du minimum d’informations pour mieux réussir dans cet exercice. Découvrez dans cet article ce que vous devez savoir sur les congés payés en entreprise.

Les droits et les obligations du salarié

Conformément au Code du travail, les salariés disposent des droits aussi bien que des devoirs, et il est important pour un chef qui souhaite bien organiser son entreprise de prendre connaissance de ce code. Dans la législation française, 30 jours ouvrables de congés payés minimums sont prévus par an en faveur de tout employé.

Le calcul se fait sur une période de référence qui débute le 1er juin et se termine le 31 mai de l’année suivante. Mais, il est tout à fait possible qu’une convention collective de branche puisse fixer cette période sur d’autres dates. Une fois que l’employé décide de prendre ses congés, la fixation de la période de ceux-ci et l’accord du chef d’entreprise ne doivent pas être confiés au hasard. Il existe une période dite « légale » (qui débute le 1er et se termine le 31 octobre de l’année suivante) pendant laquelle le salarié est tenu de respecter 12 jours de congés minimums.

Il est à noter également que l’employeur est libre de décider de la fermeture temporaire de l’entreprise, ce qui fera de plus quelques jours de congé pour l’employé. Dans l’un ou l’autre des cas, l’employeur a un rôle crucial à jouer, et il lui faut ainsi adopter quelques mesures stratégiques.

L’organisation des congés payés

Avec les contraintes qu’engendrent les congés payés pour une entreprise, plusieurs possibilités s’offrent à l’employeur. Il a le choix de fermer temporairement son entreprise ou d’organiser le départ des employés par déroulement. S’il opte pour la première possibilité, quelques restrictions lui sont quand même imposées. La durée de la fermeture ne doit pas dépasser les 5 semaines de congés légales, à moins qu’il soit prêt de couvrir les jours supplémentaires d’une indemnité journalière. Mais, cette option n’est bonne que pour les entreprises dont l’absence n’affecterait pas le bon fonctionnement ou la gestion de la clientèle.

La seconde option consiste à fixer la période de congés de chaque employé de sorte qu’il y ait toujours du personnel pour assurer l’ouverture de l’entreprise. Cependant, il faudra veiller à informer les concernés au moins deux mois à l’avance et faire attention aux périodes légales. Pour être efficace dans ce travail, il est toujours mieux d’utiliser des outils spécifiques comme un logiciel congés payés. Puisqu’il faut toujours être en veille et suivre les tendances dans tout domaine, il est également important en tant que chef d’entreprise d’évaluer les nouveaux concepts tels que les congés illimités.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*