Conseils sur le regroupement de crédit hypothécaire

Beaucoup d’établissements financiers préfèrent prendre des garanties pour s’assurer contre l’insolvabilité de l’emprunteur. Ils privilégient une garantie réelle comme l’hypothèque. Ils peuvent également accepter l’assurance emprunteur pour garantir l’octroi du crédit. Le rachat de crédit hypothécaire est une solution de regroupement de crédits assorti d’une hypothèque ou garanti par une hypothèque sur un bien immobilier.

En quoi consiste le regroupement de crédit hypothécaire ?

Le rachat de crédit hypothécaire permet de regrouper des crédits immobiliers et des crédits à la consommation. Le nouvel établissement de prêt rachète alors les dettes en cours du débiteur et refait un nouveau contrat de prêt avec lui.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit hypothécaire ?

Comme tout rachat de crédit, le regroupement de crédit hypothécaire permet d’obtenir une mensualité plus faible. Avec une mensualité réduite, il est possible de constituer une trésorerie pour réaliser de nouveaux projets.

Le rachat de crédit hypothécaire est également une solution de financement intéressante puisqu’il permet de bénéficier d’un taux plus bas. Les taux de rachat hypothécaire sont moins élevés que ceux des autres types de crédit.

La durée de remboursement d’un rachat de crédit hypothécaire immobilier est également intéressante. Elle peut aller jusqu’à 40 ans.

En outre, les personnes fichées ou en interdiction bancaire peuvent envisager un rachat de crédit hypothécaire. C’est en quelque sorte la seule solution de financement adaptée pour les personnes surendettées et inscrites dans la liste noire.

Comment fonction le regroupement de crédit hypothécaire ?

Si vous êtes propriétaire d’un ou plusieurs biens immobiliers, vous pouvez penser à un rachat de prêt hypothécaire. Il est indéniable que les prêteurs favorisent les profils qui disposent d’un patrimoine important lors des études de demande de financement. Mettre son bien en hypothèque favorise donc l’octroi du crédit.

La garantie hypothécaire peut être prise sur une résidence principale, une résidence secondaire, ou une résidence locative.

Le notaire est le seul habilité à rédiger la prise de garantie immobilière par un acte notarié. En principe, l’acte notarié représente environ 0,75% du montant initial du prêt. Le frais du notaire peut atteindre 1,5% du montant de rachat. Toutefois, il est possible de négocier ces coûts.

La valeur de l’hypothèque est déterminée par un expert immobilier. En général, la garantie utilisée devrait être à hauteur de plus de 80% de la valeur du crédit racheté mais ce pourcentage peut s’échelonner entre 50 à 100% selon l’organisme de crédit. L’hypothèque est levée une fois le crédit totalement remboursé.

Qu’arrive-t-il en cas de défaillance de remboursement d’un rachat de crédit hypothécaire ?

En cas de défaillance de remboursement, l’établissement de rachat possède le droit de revendre ou de saisir le bien hypothéqué. Mais l’emprunteur a également la possibilité de souscrire une assurance-emprunteur afin de protéger l’hypothèque. Dans ce cas, c’est l’assureur qui devrait prendre le relais du remboursement du crédit en cas d’incapacité de l’emprunteur pour les causes suivantes : décès, invalidité, perte d’emploi, maladie, accident, etc. L’assurance de prêt a également pour but de protéger la famille de l’emprunteur du poids de sa dette s’il venait à ne plus être en mesure d’honorer ses obligations.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*