Le GNR : pour quelle utilisation ?

Le GNR, gazole non-routier est un carburant que l’on retrouve régulièrement dans certains secteurs d’activité. Les professionnels de certaines entreprises en France sont tenus d’alimenter leurs engins avec du GNR, engin de chantier, tracteur agricole, pelleteuses. De nombreux engins professionnels, utilisés en entreprise fonctionnent avec ce type de gazole. En tant que chef d’entreprise ou responsable projet, il est important de bien connaître l’utilisation de ce combustible, mais également les normes et les réglementations qui régissent l’utilisation de celui-ci.

Les réglementations et les normes autour du gazole non routier

C’est en 2009 que l’obligation d’utiliser du gnr en tant que processeur d’engins professionnels a été établi. En effet, afin de limiter les émissions polluantes des engins, une directive européenne sur les énergies et le biocarburant édicte de nouvelles normes en termes d’alimentation des engins professionnels. Pour cela, le fioul domestique, jugé trop polluant à cause de sa forte contenance en souffre a été interdit et remplacé par le carburant gnr.

C’est donc à partir de fin 2011 que le gnr est devenu obligatoire pour les engins professionnels et agricoles. En effet, ce type de gazole est plus profitable pour l’environnement, il dispose d’un taux de cétane plus élevé, ce qui entraîne une combustion plus rapide du carburant, donc moins de pollution. Lors de l’achat de votre carburant, il est important de bien prendre en compte sa certification à la norme EN590. Cette norme garantie un carburant disposant d’une composition exacte à la norme et surtout sera le combustible préconisé pour vos engins.

Effectivement, le gnr dispose d’un indice de cétane élevé, ce qui va favoriser le démarrage à froid de votre engin et réduire le bruit au ralenti de celui-ci.

Quelles sont les sanctions de non-respect de la réglementation GNR ?

En tant que remplaçant obligatoire du fioul domestique, les propriétaires d’engins agricoles, professionnels du bâtiment et autres doivent respecter la réglementation autour du gazole non routier sous peine de sanctions. Le coût du gnr étant relativement faible, il peut être tentant de l’utiliser dans les moteurs de voiture. Toutefois, les contrôles sont réguliers pour éviter ce type de débordement, considéré comme une fraude fiscale grave. Vous risquez donc :

    • Une amande en fonction du nombre de kilomètre que vous avez parcouru.
    • L’emprisonnement pouvant aller jusqu’à une peine de 3 années.
    • La confiscation de votre véhicule.

Pour pallier à cela, le gnr est un carburant coloré, de couleur rouge, il est donc facilement repérable par les forces de l’ordre.

Nous vous conseillons donc de bien respecter les normes, la réglementation, ainsi que l’utilisation de ce carburant. Etant destiné au marché professionnel, il serait dommage de mettre en péril votre activité ou l’activité de votre société pour une utilisation non-conforme du gnr.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*