Tout savoir sur le contrôle technique des poids lourds

Au même titre que les véhicules à quatre roues, les véhicules dont le poids total autorisé en charge ou PTAC excède les 3,5 tonnes sont soumis à un contrôle technique annuel obligatoire. Il est réalisé par des contrôleurs agréés par la préfecture régionale. Les points à retenir.

Les principaux véhicules concernés par le contrôle technique

  • Le contrôle technique poids lourd : s’applique à tous les véhicules dont le PTAC dépasse 3,5 tonnes, idem pour certains poids lourds spécifiques comme les véhicules de dépannage ou les véhicules sanitaires. En général, il existe environ une dizaine de catégories de poids lourds. L’on peut citer par exemple les tracteurs routiers (TTR), les camions (CAM), les remorques routières (REM) et les TCP ou véhicules de transport en commun de personnes… Par ailleurs, sont dispensés de ce contrôle technique des poids lourds les véhicules immatriculés W ou « carte garage ».
  • Les différents points à contrôler : Le contrôle technique des poids lourds porte sur 200 points principaux répartis en 10 groupes d’organes différents. Le premier contrôle consiste à vérifier l’identification du poids lourd : carte grise, plaque d’immatriculation, nombre de places assises… Le contrôleur inspecte ensuite le freinage, la direction, la visibilité, l’éclairage et les différents outils de signalisation du véhicule pour assurer la sécurité des conducteurs et des usagers de la route. Des techniciens viendront compléter le contrôle en analysant les différents organes mécaniques comme le moteur, l’alimentation et l’échappement. À savoir que des points de contrôles supplémentaires seront examinés sur les poids lourds spécifiques.
  • La date du contrôle technique : En général, la date d’échéance du contrôle technique pour chaque catégorie de véhicule poids lourd est différente, tout comme le prix contrôle technique de chaque centre de contrôle. D’une part, les véhicules de transport en commun de personnes ou TCP devront être présentés au contrôle technique six mois après leur mise en circulation. D’autre part, les propriétaires de véhicules poids lourds de type TRR, CAM, SRAT, REM et autres que les véhicules TCP disposent d’un an après la première immatriculation de leurs véhicules pour effectuer un contrôle technique dans le centre le plus proche. Le manquement à ces conditions peut entraîner le retrait du certificat d’immatriculation du véhicule.
Leture +  Optimiser la sécurité des parkings souterrains

Vous pouvez vous renseigner sur les contrôles à partir des pages suivantes:

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*