Trouver un logement étudiant à Montpellier, une opération périlleuse

Logement étudiant à Montpellier

En France, la demande en logements étudiants est de plus en plus croissante. L’État et des investisseurs se sont lancés dans un programme de construction massif. Si l’on ne parle que de Montpellier, selon le directeur du Crous Philippe Prost, l’établissement public gère environ 7.900 chambres et studios. Bien que les logements se multiplient, il subsiste toutefois des soucis sur la disponibilité des logements.

Trouver un logement étudiant à Montpellier, pas une mince affaire

La date de la rentrée approche à grands pas. Trouver un logement étudiant à Montpellier n’est pas une simple promenade. En effet, la plupart des agences n’ont plus de place à proposer. Si certains étudiants en ont trouvé, d’autres doivent faire preuve de persévérance et de patience. Même si les visites s’enchaînent, ce qui peut prendre beaucoup de temps avant d’arriver, il n’est pas rare que l’appartement ne soit plus disponible du jour au lendemain, et même le temps de revenir à l’agence pour confirmer la location. Afin d’aider les jeunes en quête de toits, l’État a mis en place une cellule d’accompagnement administratif. Il met à disposition une liste de téléphones et de logements soigneusement présélectionnés qui s’avère être une sécurité pour les futurs locataires.

Des logements sortis de terre

Pour pallier à ce besoin incessant de logement à Montpellier, le Crous se lance dans la construction de la résidence Triolet 2. Sa construction sera réalisée pour la rentrée 2017. Avec ses 315 logements répartis en 300 T1 et 15 T2, ce sera la plus grande résidence étudiante depuis le lancement de la création des cités U dans les années 1970. Ces logements viendront ainsi compléter les 7.900 qui existent déjà. Les 180 chambres qui ouvriront prochainement à la cité de la Colombière, et les futures constructions notamment sur le campus de Veyrassi qui sont sur la table d’étude de la commune.

Leture +  Prenez la sécurité avec vous (où que vous soyez!)

Toutes ces constructions seront ainsi la pilule qui réglera la tension sur le logement étudiant. Si auparavant le logement a connu une crise majeure à Montpellier, aujourd’hui la construction en 15 ans de plus 5000 logements a contribué largement à la résolution du problème. Du moins pour les étudiants dont le profil correspond aux critères sociaux du Crous. Malheureusement, la crise reste toutefois palpable à la rentrée. Cependant, elle tend à baisser au deuxième semestre à cause des étudiants qui abandonnent les études. Ils cèdent ainsi leurs logements à ceux se trouvant sur la liste d’attente.

Une construction à la faveur des étudiants

Toujours selon Philipe Prost, il y a eu un moment où la construction du Crous a eu un impact sur les loyers pratiqués dans le privé. En effet, lorsque le Crous a proposé des appartements étudiants à Montpellier, il a été constaté une baisse importante des prix du logement dans les constructions privées. Toutefois, il faut compter entre 380 et 460 euros pour un logement de 19 à 28 mètres carrés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*