Voyager autrement en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud ne se découvre pas seulement par ses superbes mégalopoles ou ses monuments historiques, car sa nature aussi mérite d’être explorée. Les circuits d’accrobranche, par exemple, sont un moyen fascinant de sillonner la forêt d’une autre manière. Pour l’histoire, la traversée de la canopée en accrobranche consiste à cheminer en hauteur sur des supports, notamment des plates-formes, en glissant le long des câbles suspendus à 30 m du sol. Les biologistes furent les premiers à utiliser ce système pour accéder à la canopée afin d’étudier les plantes qui vivent dans les arbres.

Aujourd’hui, c’est au tour des intrépides vacanciers de s’initier à ce genre d’activité, et la forêt de Tsitsikamma qui se trouve sur la Route des Jardins, près de Stormsriver n’attend qu’eux. C’est le premier circuit d’accrobranche que l’Afrique du Sud a à leur offrir. Il se compose de 10 plates-formes et de 10 tyroliennes. Après avoir plongé leur regard au cœur de la forêt, les aventuriers s’adonneront à une large gamme de loisirs comme marcher dans les anciens bosquets, se prélasser sur les plages, faire de la randonnée le long des sentiers du dauphin ou de la loutre ou du kayak sur la rivière Storms.

Évasion nature dans la forêt de Karkloof

Au beau milieu du KwaZulu Natal, dans le cadre de l’exubérante forêt de Karkloof, que fut créé le deuxième circuit d’accrobranche du pays. Il comprend 8 tyroliennes, permettant de parcourir le sommet de la canopée et d’admirer l’abondance de la végétation et des vallées boisées des alentours. À part cela, la Réserve Naturelle de Karkloof invite les amoureux de la nature, durant leurs voyages Afrique du Sud, à partir en excursion.

Ils en profiteront pour observer près de 270 espèces d’oiseaux, dont le coucou émeraude, le héron gris, l’aigle pêcheur et le perroquet robuste, sans oublier les oiseaux de proie. Le plus de ce circuit, c’est qu’il met l’accent aux activités en plein air. Les bourlingueurs feront alors une promenade dans un bush de 3 500 ha qui abrite une faune et une flore sauvages ou des tours en vélo, ponctués d’une observation des chutes d’eau et des rivières de la réserve. Il leur est aussi possible de survoler le site en montgolfière.

Faire une escapade en montagne

Pour échapper aux agitations de la vie en ville, rien de mieux que de se tourner vers les montagnes de Magaliesberg. C’est là où s’établit le troisième circuit qu’on a créé en Afrique du Sud, sauf qu’ici, il n’est pas question de se déplacer d’un arbre à un autre, mais de franchir les hauteurs au moyen de 11 plates-formes construites contre les falaises et reliées entre elles par des câbles d’acier. Les vaillants routards s’en servent pour glisser afin d’atteindre la plate-forme suivante. Ils y marqueront un arrêt pour visionner l’environnement et le spectaculaire Ysterhout Kloof.

Après avoir effectué tant d’acrobaties, les voyageurs ont droit à un peu de répit, consacré à la contemplation de la grande variété d’oiseaux, d’animaux et de végétaux que renferment les lieux. Il est bon à savoir que cette étape nécessite l’accompagnement de guides de canopée. Ils assurent la sécurité des participants, mais ils se chargent également de décrire des faits intéressants sur la géologie de la région, l’écologie, les plantes indigènes, et même sur la vie de la population avifaune.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*